top of page
Rechercher
  • helenebabouot

Maîtrisez le plus-que-parfait !

Du bon emploi du plus-que-parfait.


Le plus-que-parfait de l'indicatif est un temps verbal utilisé pour décrire une action qui s'est déroulée dans le passé. Il est formé en utilisant l’auxiliaire « avoir » ou « être » à l’imparfait, suivi du participe passé du verbe principal.

Il est important de noter que le plus-que-parfait est utilisé pour décrire des actions antérieures à un autre événement passé.


Voici quelques exemples d’utilisation du plus-que-parfait :


« Il rentra chez lui, détendu ! Il avait terminé son travail avant de partir en vacances »

L’action « terminer son travail » s’est donc déroulée avant qu’il « rentre chez lui » et avant de « partir en vacances »


« J’avais réservé une table au restaurant pour 22 h. La séance de cinéma terminée, je me dépêchai de rejoindre mes amies, qui étaient déjà arrivées. »

L’action de « réserver la table au restaurant » est antérieure au moment où « la séance de cinéma s'est terminée » et où je me « suis dépêchée de rejoindre mes amies ». De plus, « l’arrivée de mes amies » au restaurant est antérieure à la mienne.


Ce qui justifie donc les emplois du plus-que-parfait.


En revanche, le plus-que-parfait n’est jamais utilisé pour décrire un événement antérieur à un autre événement raconté ou décrit au présent.

Dans ce cas, d’autres temps peuvent être employés : le passé composé, le passé simple ou l’imparfait, en fonction des circonstances.

25 vues0 commentaire

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page